Un Safe Space

Les jeunes ont besoin d’un lieu comme le Café Floraison, qui parle leur langage et répond à leur goût en terme d’espace de cohésion sociale. En nous harmonisant à leur réalité, ils sentent que cet endroit a été fait “par eux” et “pour eux”. C’est ainsi qu’ils se sentent compris, en confiance, et donc à l’aise à venir y passer du temps et à s’ouvrir aux activités qui leur sont proposées.

Ce lieu se veut ainsi être un espace sain “safe space”, un lieu dénué de jugement où les jeunes se sentiront acceptés et accueillis sans y voir de contrainte liées à un complexe quelconque.

En tant que cercle de jeunes motivés et soucieux de notre génération montréalaise, il nous semble urgent aujourd’hui d’apporter une alternative aux relations superficielles et au consumérisme ambiant, qui parvint malheureusement à s’immiscer dans toutes les sphères de la vie de bien trop de nos concitoyens. Nous pouvons constater une sorte de superficialité qui s’est installée dans nos relations interpersonnelles, une dégradation des valeurs universelles ainsi qu’une déconnection avec l’héritage des vertus de l’homme.

Une partie considérable de la jeunesse montréalaise âgée de 16 à 25 ans subit actuellement les conséquences tragiques de ce contexte, qui sont multiformes, et éprouve une grande difficulté à s’en préserver:

  • Isolement et ghettoïsation
  • Radicalisation menant à la violence
  • Attitude de victimisation
  • Addictions multiples
  • Malnutrition

Un “safe space’’ s’impose pour accueillir une jeunesse vulnérable qui se sent freinée dans sa propension à prendre des résolutions positives. Un espace où chaque personne sera accueillie et aimée telle qu’elle est, où elle sera écoutée et valorisée, semble une solution propice à une construction identitaire saine, et à la résurgence des valeurs universelles et de la morale qui ont su au cours de l’histoire, apporter un bien-être individuel et collectif.